Bretagne

Sylvie Ungauer

Né⋅e en 1963

Vit et travaille à Brest

L’intérêt que porte Sylvie Ungauer aux problématiques identitaires et féministes
s’accompagne de manière plus large de réflexions sur la relation des individus avec leur lieu de vie. Elle conçoit des objets, des situations, des récits où l’habiter se construit dans sa relation au corps et à l’architecture, à la géographie, à la mémoire, à la mobilité et à la territorialité. Son travail de recherche passe par le le dessin, l’écriture, la vidéo. Elle pratique différents medias, avec une prédilection pour les travaux d’aiguille, produit des oeuvres à échelles variables, que se soit des maquettes de ville, des sculptures habitables qu’elle manipule, ou fait transformer par d’autres lors de performances filmées. Pour ce faire elle collabore avec des artistes du spectacle vivant comme le musicien-compositeur
Paul Laurent, la chanteuse Cosette Saby, le danseur Seth Ngaba.
En 2005, après avoir séjourné en région Centre, Sylvie Ungauer s'installe en Bretagne et intègre l'École Européenne Supérieure d'Art de Bretagne-site de Brest. De bourses d'étude en résidences et autres projets artistiques, le déplacement géographique – en France comme à l'étranger – est omniprésent dans le parcours et l'oeuvre de l'artiste. Dès le départ, son expérience à l'Akademie Schloss Solitude de Stuttgart suivie de plusieurs séjours en Allemagne (bourse Pépinières européennes à Dortmund, Kunstverein Ludwisburg, au Musée d’art contemporain de Leipzig, à la Künstlerhaus Bethanien et au Kunstverein Tiergaten de Berlin en 2010…) s'avèrent riches d'échanges culturels et artistiques qui influencent sa production. Son travail est présent dans les collections publiques (FRAC Poitou-Charentes, FRAC de la région Centre, au BLMK en Allemagne).
Depuis plusieurs années, elle réalise des 1% artistiques en collaboration et co création avec le public, comme en 2018 avec Tout autour de nous il y a…au Collège des Monts d’Arrée en Bretagne. Elle a récemment exposé, au Sainsbury Centre à Norwich (UK), au Centre d’art Passerelle, au Brandenburgisches Landesmuseum für Moderne Kunst à Cottbus en 2021.