Bretagne

Sharon Kivland

Né⋅e en 1955

Vit et travaille à Plouer-sur-Rance et Londres

Représenté⋅e par Galerie Bugdahn und Kaimer GMBH

Je suis une artiste et écrivaine travaillant à Londres et en France.

Reader in Fine Art à l'Université de Sheffield Hallam, je suis également chercheur associée du Centre d'Analyse et de Recherche freudiennes à Londres. J'ai eu de nombreuses expositions en Europe et en Amérique du Nord. J'ai publié, entre autres, Un cas d'hystérie (Book Works, Londres, 1999). Filigrane Editions a publié le petit livre Le bonheur des femmes, un travail qui a commencé dans les rayons de parfumerie des grands magasins de Paris, où je me suis retirée après avoir marché dans les rues en quête de Marx et Freud, dans l'ombre de Lacan. Ma pratique est d'un raffinement stupide, prise au piège dans les archives, les bibliothèques, les arcades, au carrefour de l'action politique publique et de la subjectivité privée. Je suis actuellement Sigmund Freud en vacances, et j'ai rêvé de Rome, été mélancolique à Trieste, ai subi un trouble de la mémoire à Athènes, que l'on peut retracer dans Freud on Holiday. Volume I., Freud Dreams of Rome (Information as material, 2006) et dans Freud on Holiday. Volume II, A Disturbance of Memory (Information as material, York, avec Cubearteditions, Athènes, 2007). J'ai oublié mes chaussures sur les marches du Freud Museum, à Londres, et j'ai pensé trop tard à des remarques amusantes et pleines d'esprit sur les marches du Freud Museum, à Vienne, ces événements sont relatés dans L'esprit d'escalier et dans An Agent of the Estate (Information as material, 2007 and 2008). Je suis actuellement chercheur invité à l'Institut d'études germaniques et romanes, Université de Londres, où j'ai traduit avec bonheur le canon freudien, avec une attention particulière aux types de caractères. En 2008, j'ai exposé à Sleeper, Edimbourg, exposition pour laquelle j'ai beaucoup travaillé sur mes broderies et mes pires traits de caractère, et à Feriancova contemporain / Bastart, Bratislava, où j'ai mis Rousseau à l'épreuve sur l'éducation naturelle.
En 2008, à l'espace CHELSEA, j'ai présenté une nouvelle série d'œuvres qui mettaient en exergue les relations entre la mode et des moments révolutionnaires de l'histoire de France.

Pour le moment je travaille sur des aquarelles de facture plutôt amateur, copiant des cartes postales anciennes, ce qui me donne énormément de plaisir ; re-photographiant la fumée des trains à vapeur et la neige sur les sommets des montagnes ; dessinant des brides, des mors, des étriers, des selles, et des mouvements de dressage, pendant que je pense à "Petit Hans", et reproduisant soigneusement des croquis de modèles de lingerie, en pensant à rien.