Œuvres dans l'espace public
Slimane Raïs

En attendant le songe

2008
Parc des sculptures de la Chartreuse de Mélan, Taninges

L'idée principale de l'œuvre consiste à inviter le visiteur du parc à découvrir, presque par hasard, au sol, huit oreillers paraissant "vrais" et sur lesquels se distingue encore la trace en creux de la tête d'une personne dont on peut imaginer qu'elle vient de s'éclipser. Ce creux dans l'oreiller est alors le témoin du passage poétique du songe du rêveur. L'oreiller devient le témoin muet de ces songes. Car il ne s'agit pas pour l'artiste de "dévoiler" de manière exhibitionniste le contenu des rêves d'autrui. Il s'agit de matérialiser la trace d'un songe tout en en gardant le mystère. Il s'agit de suggérer que sur cet oreiller, un de nos contemporains a rêvé, et que la mémoire de ce rêve nous est proche et inaccessible à la fois.