Auvergne-Rhône-Alpes

Mathias Tujague

Né⋅e en 1980

Vit et travaille à Bordeaux

"Le travail de Mathias Tujague part d'objets du quotidien qu'il reproduit en changeant de matériaux et d'échelle, les rendant immédiatement inutiles afin de les débarrasser de la prégnance de leur fonctionnalité, ne la laissant subsister comme trace qu'à un niveau qui n'est plus celui de la pratique, mais qui ouvre sur leur intelligence culturelle." [...]
Caroline Bissière et Jean-Paul Blanchet

À ces objets, qui ne sont justement pas ce qu'ils sont, et qui me servent désormais de trame, viennent s'adjoindre des errances laborantines. Issues directement du monde vivant ou faits de mes propres mains, ces hybridations minérales et végétales contaminent alors les surfaces, les interstices des pièces, venant contraindre leur tranquillité en leur procurant de nouvelles hypothétiques perspectives.
De manière empirique, je m'intéresse à des techniques de confections, souvent artisanales, que j'utilise afin de mieux les appliquer à ces supports inadéquats. Et même si le faire et le geste sont des éléments majeurs dans mes productions, mes mains ne laissent généralement que peu de traces.
Je porte un attrait de plus en plus prégnant envers les matériaux, j'aime l'idée d'un geste qui puisse disparaître derrière une matière. Ce dernier est à voir comme catalyseur, comme mise en abîme des temps, conjuguant toutes sortes d'actions, de réactions en chaîne, d'effets de pesanteur. Il est un moyen également de redéfinir techniques anciennes et savoir-faire, vicissitude et genèse des formes.

Mathias Tujague