Occitanie

Fernanda Sánchez-Paredes

Né⋅e en 1980

Vit et travaille à Bagnères-de-Bigorre

Ce qui m’intéresse de la photographie c’est ce qu’elle tient de l’essai, d’une pratique à travers laquelle une personne apprend quelque chose de nouveau sur le monde ou sur elle-même. La photographie de Fernanda Sánchez-Paredes appartient à ce genre de l’essai. Son regard ne se complaît pas dans des lieux communs, ni n’impose une conviction cherchant à nous persuader. Chaque image nous est offerte comme le registre d’une découverte personnelle, comme le document d’une intuition localisée. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une photographie thématique, il y a une continuité́, des questions qui réapparaissent et délimitent un terrain. D’une part, le paysage habité, la recherche sur ce que l’être humain fait avec la nature : sa manière de la représenter, de l’imiter, de la cacher ou de se cacher derrière elle. Le camouflage et le mimétisme, l’architecture comme stratégie de dissimulation.
Daniel Saldaña París