Auvergne-Rhône-Alpes

Niek van de Steeg

Né⋅e en 1961

Vit et travaille à Villeurbanne

Dès 1990, Niek van de Steeg travaille « sur le rapport entre l'art et la société, par une vision sur la construction, l'architecture et l'urbanisme, que l'on peut rattacher à une grande tradition dans l'histoire de l'art depuis les avant-gardes russes : la recherche du modèle d'un nouveau monde. » 1

La relation de l’utopie avec la société constitue son principal axe de recherche, prenant en compte des sujets et lieux aussi variés que la réalisation du Marché Commun de l’Europe des Douze, l’abandon des usines Renault sur L’île Seguin, la communauté d’Emmaüs à Dijon et Amsterdam, le jardin de la Villa Médicis, le Centre d’Information à l’entrée d’un Kibboutz à Ein Harod, une palissade de chantier à Paris, un Parc régional d'activités économiques en Languedoc-Roussillon, etc.

Ces contextes définissent les prémisses de vastes constructions fictionnelles (le Pavillon à Vent, la Très Grande Administration Démocratique, les Structures de Correction et la Maison de la Matière Première) qui se mesurent à la réalité de l’exposition. « Ces projets polysémiques se déploient en formes et médiums variés, utilisés de manière paradoxale, dialectique, confrontant ce qui est et ce qui pourrait être à la troublante réalité du système administratif, politique, industriel, commercial mondial... » 2

« À l’ère de la culture glocale, Niek van de Steeg réinvente la notion de Site-Specific Art, en prenant en compte les multiples coordonnées topographiques du lieu où il intervient. […] Une affirmation de l’intrinsèque liberté de l’activité artistique, entendue comme lieu de production intellectuelle et pas seulement formelle. Affirmation de la nécessité de se frotter aux régimes de représentation et d’autorité contemporains. Affirmation de la possibilité pour l’artiste de se comporter autrement qu’en servile illustrateur des pouvoirs du temps présent. L’enjeu n’est rien moins que celui d’une réappropriation par l’art de son rôle de contre-pouvoir symbolique dans la société. » 3

1 2 Extrait d’interview de NvdS par Hou Hanru, pour l'exposition Yellow Cake & Black Coffee, Centre d'art Le LAIT, Albi, 2012
3 Extrait de Vamos bien, Pascal Beausse, Catalogue de l’exposition Tableaux noirs en couleurs, CAP Saint-Fons, 2007