Provence-Alpes-Côte-d'Azur

Juliette Feck

Vit et travaille à Marseille

Juliette Feck passe son DNAP à l'Ecole Régionale des Beaux-Arts de Rouen en 2010 et profite de ses études pour intégrer l'Accademia di Belle Arte di Palermo en Sicile au cours d'un échange Erasmus. Elle y développe un gout prononcé pour la photographie et nourrit un univers très personnel, quasi obsessionnel, compilant des images de perte, de casse et de fracas, souvent violentes et étroitement liées à la mort.
De retour en France elle rentre à l'ESADHaR et continue ses recherches mêlant sculptures et photographies avant d'obtenir son DNSEP avec les félicitations du jury en 2012.
Premier prix de la résidence de la Villa Calderon l'année suivante elle continuera ses recherches sur les changements d'état et la condition des choses dans l'étroite relation qu'ils entretiennent avec l'humain. Son travail embellit les refus de l'humanité à accepter certaines réalités de l'existence. Ses vanités se retrouvent en de nouvelles formes, oscillant entre le mystique et le prosaïque, l'éthéré et l'ancré.
Sa pratique donnera lieu à plusieurs expositions collectives et personnelles dont on retiendra particulièrement La Mort des Monarques, Espace CAQ à La Ciotat en 2015, Submercive Crashtest At Unisson à London en 2016, Behind Mare Nostrum avec Voyons Voir à Marseille en 2017, Get a Nerve à la Villa