MÀJ
Bretagne

Jean-François Karst

Né⋅e en 1975

Vit et travaille à Rennes

Axé sur la pratique du dessin, de la peinture avec des incursions du côté de la sculpture, le travail de Jean-François Karst interroge la notion de représentation, d'imitation, de transformation, mais également les contraintes liées aux matériaux et aux lois. D'une part, les lois physiques dans le processus de fabrication et d'utilisation des matériaux comme ses objets ou tableaux en peinture acrylique. D'autre part, en confrontant le statut de l’œuvre ou de l'acte artistique aux limites légales de la pratique de l'objet, de l'image et du faux-semblant, comme dans cette série de fausses pièces de un euro ou cette caravane en briques dont le statut oscille entre construction, sculpture et possible habitation. Ou encore avec cette série d'antennes paraboliques en céramique, sortes de fac-simile a priori aux antipodes de toute question ornementale et quasi-indécelables lorsqu'elles sont placées dans leur contexte ordinaire. En parallèle, Jean-François Karst travaille autour de la question du motif dont le terme en peinture possède une multitude de sens. Par exemple, « travailler sur le motif » désigne un travail artistique en présence du sujet : le plus souvent, il est question de paysage. Mais le « motif » renvoie également à l'organisation et à la répétition de formes et de couleurs. Jean-François Karst travaille souvent à partir de l’ambiguïté de ces deux définitions en transposant la notion de paysage en notion d'environnement, un environnement proche, souvent urbain, disparate, producteur d'une multitude de possibilités, signes, formes et images...