Actualités des artistes
© Elsa Werth

MANUTEN ∫ IONS .1

Exposition collective
L’arc / scène nationale du Creusot, Le Creusot
du 04/10/2024 au 18/01/2025
Vernissage vendredi 4 octobre, dès 18h

Dans le cadre du dispositif Cura
Commissaire de l'exposition : Elise Girardot

Avec Bertille Bak, Adélaïde Feriot, Lauren Huret, Ali Kazma, Maxime Lamarche, Cynthia Lefebvre, Zhenya Machneva, Servane Mary, Célia Muller, Régis Perray, Dominique Petitgand, Pascale Remita, Anselme Sennelier, Elsa Werth

Prenant appui sur l’Histoire industrielle, le geste ouvrier anime chacun des chapitres de la programmation, en dialogue constant avec l’environnement du théâtre encore entouré d’usines. La question du corps est prépondérante : elle entre en écho avec les gestes du théâtre, ceux des compagnies venues poser leurs recherches à l’arc, comme ceux des travailleurs et travailleuses qui composent l’équipe de la scène nationale. Le mouvement du corps se retrouve ici et là dans les œuvres du programme ; tissant un lien étroit avec les fragilités du monde du travail qui secouent les mouvements sociaux : ubérisation, sous-traitance généralisée, conduisant à la précarisation systémique des personnes. Les gestes qui découlent de ces statuts divers, souvent invisibles ou dissimulés, sont toujours répétitifs et suivent encore les cadences d’un autre âge.

Que deviennent les mondes du travail et les modes de travail ? Les artistes nous guident vers des pistes, on voit tournoyer des mécanismes, on observe des mains en constellation, tantôt flottantes, tantôt en cadence. On perçoit aussi des souffles, des particules. Des éléments disparaissent, des rythmes s’accélèrent. On tourne en rond, on fait, on défait, on démembre, on reformule, on marche, on court, on roule, on répète, encore. On clique, on emballe, on pédale, on livre, on passe d’une fenêtre à l’autre. On voyage en solitaire depuis l’ordinateur figé et ses intelligences artificielles.

Les temps forts de cette programmation au long cours fonctionnent comme un ensemble. Les œuvres arrivent peu à peu au sein de L’arc pour surprendre les spectateurs. Selon un principe multi-formes et multi-sites d’octobre 2024 à juin 2025, la salle d’exposition interagit avec l’extérieur, le hall du théâtre, les coursives, les bureaux et bientôt, l’espace public.